Le jour où je suis devenue une hackeuse... (Watch Dogs)

Aujourd'hui je vais vous parler du dernier jeu que je viens tout juste de finir, Watch Dogs !

Ce jeu a été développé par les studios Ubisoft Montréal et Ubisoft Reflections et a beaucoup fait parler de lui à l'E3 de 2012. En effet, lors de l'E3 2012 les développeurs présentaient un jeu avec des graphismes complètement différents de ceux d'aujourd'hui mais faut il réellement hurler au scandale par rapport au résultat final ?

Nous incarnons donc Aiden Pearce, un hacker qui veux se venger de la mort de sa nièce. Nous nous trouvons à Chicago et le but est de trouver les responsables de la mort de sa nièce. Aiden est un hacker qui utilise son smartphone comme outil pour entrer dans le système du ctOS, un programme qui gère la ville entière.

Ayant vu l'énorme publicité par rapport à ce jeu et son sujet plus ou moins attrayant, j'ai donc décidé de me l'acheter à sa sortie sur PC.
La prise en main est d'abord un peu compliquée. Notamment par rapport aux hacks et à toute les possibilités que nous offre le jeu. Mais aussi la difficulté de changer d'arme avec la souris, ce que je vous déconseille fortement car comme l'ont dit les développeurs ce petit outil est plus fait pour le pad de la console et non de la souris (merci bien).
Prise en main faite, on s'installe confortablement sur son siège et on s'amuse à découvrir la ville et toutes les quêtes annexes du jeu.
On découvre peu à peu les personnages et en particulier Aiden, celui que nous contrôlons... Comment dire ? Je le trouve vide, pas charismatique et moche. Mais moche, sans charme, rien, que dalle ! Aucune étincelle, aucun coup de foudre de ma part donc je me suis très peu attaché à lui. Sa famille je suis presque du même avis ainsi que tout les autres. Les seules personnes a qui je me suis attachée c'est la fille qui s'est faite enlever pour se faire acheter, que nous reverrons je l'espère dans le 2ème (troisième à gauche sur l'image) et Defalt, un hacker dj, (tout à droite) qui avait pas mal la classe !

L'intrigue était, je trouve, relativement prenante, même si parfois il y avait quelque passages à vide et sans intérêt (ce qui était rare malgré tout). Je ne me suis jamais sentie perdue, tout est fait pour que chaque joueur puisse comprendre le déroulement de l'histoire, les personnages, quoi faire...
C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai beaucoup aimé ce jeu. Le jeu était à la fois moralisateur sur la technologie d'aujourd'hui mais aussi dans son temps. Même si comme je l'ai dis plus haut tous les personnages n'étaient pas exceptionnels, ils avaient chacuns leurs petits trucs à eux qui faisaient que lorsqu'on découvrait un autre personnage nous étions excité par l'idée d'en savoir plus sur lui. Il ne faut tout de même pas oublier que le jeu c'est ça aussi, c'est du vice, c'est savoir la vie des autres, les regarder, s'introduire chez eux et les espionner à leur insu. C'est d'ailleurs exactement ce que fait le ctOS, le programme qui sait tout sur tout le monde et qui cache les secrets des autres pour ensuite les ressortir afin de faire du chantage. Un système vicieux.

Beaucoup ont aussi critiqué l'aspect visuel du jeu... Ce que je n'ai absolument pas compris. Merde, qu'est ce qu'il vous faut pour que vous soyez satisfait ? Je le trouve super réaliste, super lisse, super beau ! J'ai donc été très satisfaite visuellement de ce jeu. Avec des petits clins d'oeils un peu partout dans la ville que ce soit sur les panneaux d'affichage sur l'autoroute ou sur les métros et les murs (oui, oui j'ai vu plusieurs Slender..) mais aussi de géniaux trips numériques.
Alors qu'est ce que c'est ces trips numériques ? Eh bien ce sont des monsieurs, clairement pas nets, dans un coin de rue qui te proposent d'aller dans un autre monde ! Vous avez 4 trips numériques actuellement (5 avec le dlc), un où tu sautes sur des fleurs et où tu dois gagner le plus de point en sautant de plus en plus sur des fleurs trop psychééééé ! On peux aussi incarner une araignée géante en armure avec une mitrailleuse et pleins d'autres armes afin de remplir des objectifs (oui, bon, de tuer tout le monde quoi). Mais aussi un trip où nous sommes dans une voiture blindé où on doit écraser le plus de gens en feu et enfin le dernier nous sommes dans une société où le ctOS controle la ville entière avec des robots étranges qui nous empêchent de détruire des générateurs. Bref pas mal de choix tous aussi géniaux les uns que les autres !

J'oubliais ! Vous avez aussi une jauge pour voir comment est ce que vous êtes "vu" par les citoyens... Pour ma part je suis plus dans le rouge, en mode anarchiste... Mais c'est pas de ma faute, ils restent en plein chemin quand je conduis et quand je fais exploser des conduites !

Pour finir, je vous recommande donc ce jeu même si son prix reste élevé, il est frais et très agréable à jouer pour ce bel été à rester devant son pc... hahahaha.


Commentaires